Hatha et nada yoga

LE YOGA

C’est une éthique du corps et de l’esprit, un art de vivre.

Nous enseignons le Hatha Yoga qui comprend du travail postural en dynamique, en statique, des exercices de maîtrise du souffle et de la méditation

1 LE HATHA YOGA

C’est une discipline psychosomatique qui nous vient de l’Inde et qui, dépouillée de tout mysticisme oriental, peut se considérer en Occident comme un outil pour s’organiser contre le mal d’être.

C’est un art de vivre, une éthique du corps et de l’esprit, qui encourage un retrait de l’attention du sujet des objets du monde extérieur et son retour sur le corps et sur soi-même.

Vieille de 4000 ans, cette discipline est toujours d’actualité, car elle s’adresse à l’homme dans sa composante biologique et affective qui n’a pas changé depuis et qui est la même en Inde ou en Occident. Elle tend à dépouiller l’homme de sa dimension socio-culturelle.

C’est une pratique concrète, non basée sur des croyances, qui nous aide à transformer celles-ci pour nous émanciper et nous rendre autonomes. C’est une approche non verbale de soi

Elle met en oeuvre un ensemble de techniques physiques, respiratoires et mentales, de préceptes moraux, hygiéniques et diététiques. Elle favorise le bien-être physique et mental, développe notre potentiel et permet de nous ouvrir à l’essentiel.

Le yoga considère l’être humain dans sa globalité et faisant partie d’un tout ; le mot Yoga a la même racine que le joug, il signifie le lien, lien entre le corps, la respiration et l’esprit, lien entre l’homme et l’univers.

Ce n’est pas une religion, des acrobaties insensées ni de la mortification. Ce n’est pas un outil de manipulation.

Enfin ce n’est pas une fin en soi.

Les objectifs

L’apprenti yogi cherche à acquérir une meilleure conscience de son être physique, mental et énergétique et par là même à acquérir une meilleure maîtrise de son être tout entier.

Par les techniques du hatha yoga, le pratiquant cherche à obtenir un corps parfait qui devient alors l’instrument adéquat pour le fonctionnement harmonieux de l’activité mentale et pour un plus grand épanouissement.

Le yogi vise la libération de ses conditionnements et l’éveil à l’essentiel. Il sait rire et se réjouir.

La principale cause des souffrances de l’homme est de vivre soit dans le passé avec des regrets, soit dans le futur avec des désirs ou des peurs (échouer, vieillir, mourir). Pratiquer le yoga c’est vouloir vivre pleinement le présent, c’est être UN avec l’instant ici et maintenant et préparer son devenir pour qu’il soit le meilleur possible.

Les outils

Les postures

Ce sont des positions que l’on tient un certain temps en statique selon un mode respiratoire spécifique.

Elles étirent, renforcent la musculature, redonnent de la liberté aux articulations, améliorent la coordination, produisent un auto massage des muscles et des viscères et stimulent le fonctionnement des glandes et des organes.

Les Bandhas

Contractions d’une région musculaire ne servant pas au maintien d’une posture (périnée, ventre, gorge).

Le pranayama

Exercices respiratoires dans lesquels on joue sur les rythmes, les amplitudes et les apnées. Cela modifie l’équilibre gazeux CO2/O2 dans le sang ce qui induit une modification de l’état nerveux.

La méditation

Recherche de stabilité mentale, quête du silence intérieur, la recherche du SOI. Exercices de concentration sur un objet, une sensation, un sentiment, des vibrations produites par des sons que l’on répète ou contemplation de la nature, d’un mandala, visualisation ou méditation sans objet.

Les Krias

Nettoyages du nez, du ventre.

Les Conseils

Ils portent sur l’intention particulière que l’on adopte lors de l’exercice ou pour gérer le quotidien. Il y a des conseils sur l’attitude générale (ex : ne pas nuire) et sur l’engagement personnel (ex : la persévérance)

Les symboles

Ce sont des passerelles entre le conscient et l’inconscient tels que les rêves ou les mythes. Ils aident à leur unification. A chaque ercice s’attache un symbole.

Les bienfaits du yoga

Plan physique

Sur le système ostéo-musculaire : la répétition des mouvements et les mauvaises attitudes physiques, les émotions non reconnues, non évacuées, provoquent un déséquilibre musculaire qui se traduit par l’enraidissement des articulations, et l’atrophie des muscles profonds.

La pratique du yoga étire les muscles du geste, renforce ceux du maintien. Elle rend ainsi leur liberté aux articulations. Elle permet donc de prévenir ou de favoriser la guérison des pathologies telles que : les contractures musculaires permanentes, les tendinites, les hernies discales, les sciatiques. Elle réduit les déformations du squelette. Elle soulage l’arthrose et ralentit son apparition, ainsi que la dégénérescence des disques intervertébraux.

Sur le système cardio-vasculaire : la circulation sanguine est améliorée par les exercices respiratoires grâce à l’action du diaphragme qui favorise le retour du sang veineux des jambes d’où l’importance de sa rééducation dans le traitement de l’hypertension.

Elle l’est également par l’action de massage produite par les étirements et les contractions, les compressions et les décompressions. Cela a pour effet l’amélioration du fonctionnement de tous les organes, la décongestion des jambes et de l’abdomen, la détoxination du corps tout entier, la réduction des amas graisseux, un embellissement du teint. Au niveau du cerveau, l’amélioration de la circulation sanguine a une action sur la mémoire et la concentration.

Les sécrétions hormonales sont régularisées.

Le système digestif est stimulé tant par l’action du diaphragme que par l’alternance des compressions et décompressions abdominales.

Endurance renforcée grâce au travail d’allonge et de suspension du souffle tout aussi sûrement que par la pratique du jogging avec la fatigue, l’énervement et l’usure articulaire en moins.

Préparation idéale à l’accouchement : que ce soit les exercices d’assouplissements du bassin, la respiration yoguique, le travail de coordination des muscles ou les techniques de relaxation, tout dans le yoga sert au succès d’un véritable accouchement sans douleurs.

Plan nerveux

La pratique du yoga équilibre le système nerveux sympathique et le système nerveux parasympathique.

Concrètement, elle apporte calme, sérénité, dynamisme, joie de vivre ; elle développe la confiance en soi. Elle diminue l’irritabilité, efface le stress, réduit les pensées automatiques voire obsessionnelles.

Les techniques respiratoires et mentales permettent de faire baisser le feu sous la marmite qui bout. Elles apportent une plus grande maîtrise de ses émotions et des comportements qui en découlent, aussi bien agressifs que craintifs, et favorisent ainsi les rapports avec autrui.

2 LE NADA YOGA (YOGA DES SONS)

Ce sont des exercices psychosensoriels faisant partie des techniques de méditation aussi bien que du pranayama (maîtrise du souffle)

Pratiquer le nada yoga, c’est contempler les chemins de la conscience en utilisant la vibration des cordes vocales, la mise en résonnance de tout le corps et la parole.

Le son traverse les parois, élimine la dualité en faisant le lien entre la terre et le ciel, l’intérieur et l’extérieur, le corps et l’âme.

Le but recherché est la mise au diapason de toutes les cellules du corps dont les effets nous permettent de nous défaire de nos enveloppes psychiques pour faire surgir ce qui est caché et resplendit en nous.

En pratiquant le nada yoga, on gomme le superflu, on désincruste les toxines physiques et mentales, on purifie ce qui est ténébreux pour rencontrer la clarté de son essence primordiale et libérer sa joie intérieure.